La grippe 2012-2013 en Europe est diffèrente de celle aux États-Unis et au Canada.

Selon le European Center for Disease Prevention and Control (ECDC), la saison grippale 2012-2013 a débuté beaucoup lus tôt cette année en Europe qu’en 2011-2012. Parmi les 26 pays d‘Europe qui ont  recueilli des données cliniques sur la grippe pour le deuxième semaine de 2013, 14 ont rapporté une transmission modérée à élevée du virus de la grippe et 19 une tendance à la hausse. La tendance à la hausse étant le plus remarqué au nord ouest de l‘Europe. Jusqu’à 42% des spécimens recueillis en Europe sont positifs pour cette semaine.

La répartition des différents des virus de la grippe observés en Europe en 2013 diffèrent de celle observée aux États-Unis et au Canada. Alors qu’aux États-Unis et au Canada le virus le plus fréquent est de loin le virus de la grippe A H3N2, en Europe des proportions quasi égales de virus de la grippe A et B sont observées. Parmi les virus de la grippe A observés en Europe en 2013, 52% appartiennent à la grippe A H1N1 ( la grippe pandémique de 2009) et 48% sont des virus de la grippe A H3N2.

Jusqu’à maintenant 14 décès ont été attribués au virus de la grippe en Europe. Ce chiffre est sans aucun doute sous-estimé et il y aurait des indications d’une augmentation de la mortalité chez les personnes âgées.

Au Royaume-Uni, on a observé une augmentation des pneumonies sévères causées par une souche de  Staphylococcus aureus producteur de toxine, possiblement en association avec l’influenza.
.
Aux États-Unis la grippe fait des ravages en 2013. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville de Boston et l’état de New York. Plusieurs hôpitaux sont au prise avec un achalandage record de leur unité d’urgence. On a rapporté que la grippe 2012-2013 serait la plus mortelle depuis les 10 dernières années surpassant la grippe de la pandémie 2009. Les ventes de Tamiflu (oseltamivir) et de tous les médicaments en rapport avec le traitement de la grippe ou de ses symptômes ont explosé. Au Canada, la situation n’est guère mieux. Les urgences sont fréquentées plus que jamais, leur taux d’occupation atteignant parfois 200%. L’Agence de santé publique du Canada a dû utiliser ses réserves de  Tamiflu pour suffire à la demande. L’offre de vaccination contre la grippe a été prolongée. On pense que le pic de l’épidémie de grippe serait passé au Canada mais il est possible qu’un autre pic de grippe B suive prochainement. De plus on s’attend à une recrudescence du nombre de cas de diarrhée à Clostridium difficile à cause des l’utilisation augmentée des antibiotiques pour traiter les complications de la grippe comme les pneumonies et les sinusites. Bref, si la grippe pandémique 2009 avait fait beaucoup parlé d’elle, la grippe 2012-2013 aura probablement fait plus de ravages.

Restez informés: Abonnez-vous.

Aussi à lire:

Cette entrée a été publiée dans Clostridium difficile, Grippe, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>