Grippe intestinale: voici quoi manger et comment la traiter.

Lorsque vous souffrez de grippe intestinale (ou gastro-entérite) et que vous cherchez un remède facilement disponible à la maison voici des suggestions qui pourraient vous aider:

  • Laissez votre estomac se reposer. Arrêtez de manger des aliments solides pendant quelques heures, particulièrement si vous avez beaucoup de vomissements.
  • Essayez de sucer des glaçons ou de prendre de petites gorgées d’eau. Des Popsicles pourraient vous aider à soulager une gorge et une bouche sèches. Les boissons gazeuses, comme le 7-UP ou le Sprite et les bouillons clairs peuvent être une autre solution.
  • Il vaut mieux prendre de petites gorgées fréquentes que boire beaucoup à la fois.
  • Recommencer à manger graduellement des aliments faciles à digérer tels que les craquelins, du pain grillé, des Jellos, des bananes, du riz ou de la compote de pomme.
  • Arrêtez de manger si vos déclarations de nausées.
  • Éviter certains aliments et substances jusqu’à ce que vous vous sentez mieux comme: les produits laitiers, la caféine, l’alcool, la nicotine et les aliments gras ou épicés. Souvent la grippe intestinale fait perdre à la paroi intestinale la capacité de digérer le lactose (sucre du lait). Par conséquent, lorsqu’une personne consomme des produits laitiers trop rapidement après une gastro-entérite l’intestin réagit en provoquant de ladiarrhée. Attention aux aliments qui renferment des produits laitiers comme la purée de pomme de terre, certaines pâtisseries ou les crèmes de légumes.
  • Prenez beaucoup de repos. La maladie et la déshydratation peuvent vous rendre faible et fatigué très rapidement.
  • Attention à certains médicaments.  Les anti-inflammatoires comme l’ibuprofène (Advil, Motrin et autres) peuvent augmenter l’irritation de votre estomac. L’utilisation de l’acétaminophène (Tylenol, autres) est préférable bien qu’il faille aussi faire preuve de prudence car ce médicament peut être toxique pour le foie s’il est mal employé avec prudence. Cet analgésique devrait être réservé au soulagement de la fièvre ou des douleurs. Il ne soulage pas les nausées, les vomissements ou la diarrhée.
  • Pour les nourrissons et les enfants, l’objectif le plus important est de remplacer les liquides et les électrolytes perdus.  Donnez à votre enfant une solution de réhydratation orale comme Pedialyte. Ne pas utiliser seulement de l’eau – chez les enfants atteints degastroentérite, l’eau n’est pas bien absorbé et les électrolytes ne seront pas adéquatement remplacés. Il faut aussi faire très attention si vous préparez une solution maison car une solution trop riche ou trop faible en électrolytes peut envoyer votre enfant à l’hôpital.

Quand consulter un médecin?

Les jeunes enfants, les personnes âgées ou celles qui souffrent de maladies chroniques comme l’insuffisance rénale ou cardiaques, qui prennent des diurétiques, les diabétiques etc sont particulièrement à risque de complications. La complication principale à surveiller est la déshydratation. Les symptômes et les signes de déshydratation sont:

  • la bouche et la gorge sèche
  • la diminution des mictions ( la personne urine moins à la fois et moins souvent, l’urine est souvent concentrée, jaune foncé)
  • les étourdissements en position debout ( principalement en se levant)
  • la confusion.
  • les battements de coeur rapide
  • l’hypotension ( basse pression)

Lorsque la personne présente des symptômes de déshydratation il faut consulter.

D’autres signes et symptômes peuvent aussi vous indiquer qu’il faut consulter:

  • sang dans les selles ou selles noires
  • sang dans les vomissements
  • vomissements qui sentent les selles
  • symptômes qui durent plus que quelques jours
  • douleur dans la poitrine
  • douleur abdominale intense qui persiste

La grippe intestinale est très contagieuse. Si personne n’est malade autour de vous ou si vous avez des antécédents de maladie intestinale ou de tout autre maladie qui donne de la diarrhée, ou encore si vous prenez des médicaments qui peuvent causer de ladiarrhée il faut penser qu’il est possible que vous n’avez pas la grippe intestinale mais quelque chose d’autre. Dans le doute consultez.

Restez informés: Abonnez-vous. 

This entry was posted in grippe intestinale and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *