Réduisez vos risques d’être malade en croisière.

Une croisière sur le plus  luxueux des navires avec l’équipe médicale la plus compétente et un hélicoptère d’évacuation prête à vous ramener à l’hôpital le plus près ne vous empêchera pas d’être malade si le caviar que vous allez mangez a été contaminé par le cuistot qui a attrapé une gastro-entérite en embrassant sa fille juste avant d’embarquer.

Une série de précautions élémentaires peuvent minimiser vos risques d’être malade en croisière. Mais d’abord pour quoi les gens sont malades en croisière? Toute un série de raisons peuvent expliquer pourquoi les gens sont malades en croisière. Premièrement, pourquoi pas? Il n’y a pas de temps prévisible pour faire son infarctus ou sa crise de foie (colique hépatique). Les accidents peuvent arriver comme partout ailleurs, comme par exemple glisser sur le bord de la piscine après avoir bu un verre de trop en voulant épater la petite voisine.

Voici quelques facteurs qui peuvent expliquer du moins en partie pourquoi les croisière sont plus à risque pour la santé de certaines personnes.

L’âge

J’entends déjà les agents de voyage me dire que ce n’est plus vrai que tout le monde voyage en croisière maintenant. Mais dans la réalité ils sont en  moyenne plus vieux que ceux qui vont en écotourisme escalader un sommet du Népal. Leur âge les prédispose à toutes les maladies reliées au vieillissement  Si vous faites partie de ce groupe de personnes parlez à votre médecin de vos projet. Il pourra vous indiquer si la croisière est à risque pour vous ou non. Si vous n’avez pas d’assurances voyage pensez-y.

La promiscuité

Même si les navires de croisière sont aménagés de manière à vous faire croire que vous avez tout l’espace requis, dans les faits il s’agit de milliers de personnes entassées les unes près des autres.  Dans ces conditions, certaines infections comme la grippe ou la gastro-entérite se transmettent plus facilement.

Les pays visités

Lorsque le navire fait escale et que vous descendez visiter le pays, vous n’êtes plus en croisière mais un visiteur de ce pays. Si le pays requiert certains vaccins ou une prophylaxie contre la malaria par exemple elle pourrait être indiquée. Informez-vous à des experts en santé voyage avant de partir. N’oubliez pas que votre agent de voyage a tout intérêt à vous dire que vous serez en sécurité et de ne pas vous inquiéter, restez vigilant et au besoin visitez certains sites pour voyageurs comme le site des CDC ou le site de votre pays. Les habitants du pays que vous visiterez peuvent être plus susceptibles d’avoir certaines maladies comme l’hépatite B, les normes pour la restauration seront sûrement différentes, si elles existent.

Le climat et l’alimentation

Ce sont souvent les raisons pour lesquelles on voyage et en même temps ce qui peut vous rendre malade. Un chaleur accablante pour quelqu’un qui n’y est pas habitué ou encore un froid de canard peuvent fragiliser vos défenses. certaines personnes peuvent souffrir de diarrhée uniquement à cause de la chaleur ou à cause du changement de nourriture sans que celle-ci ne soit contaminée.

Etre bien informé constitue la pierre angulaire d ela prévention des infections en croisière comme ailleurs. Voici quelques conseils qui pourraient vous éviter de passer une partie de votre croisière à l’infirmerie ou sur le bol de toilette.

Évaluer le risque auquel la croisière vous expose avec votre médecin ou un professionnel de la santé qualifié.

AVANT LE DÉPART

  • Discuter de l’itinéraire, des activités y compris des escales, de la saison et de la durée de votre voyage.
  • On devrait évaluer votre médication, votre calendrier vaccinal de base et ajouter les vaccins requis pour les pays que vous allez visiter, vos allergies et vos besoins de santé spécifiques.
  • Les besoins de médicaments pour la prévention de la malaria devraient être évalués. Ne pas oublier les risques lors des escales.
  • Apportez vos médicaments dans leur contenant original et de préférence avec une copie de la prescription et une lettre de votre médecin expliquant que vous devez prendre ces médicaments.
  • L’automédication contre le mal des transport et la diarrhée du voyageur doit être disponible au besoin.
  • On devrait vous remettre de la documentation adaptée à vos besoins.
  • Les personnes plus âgées ou celles qui ont des antécédents cardiaques feraient bien d’apporter une copie de leur ECG (électrocardiogramme de base). Ceci pourrait être très utile en cas de consultation pour fin de comparaison.
  • en cas de doute concernant un problème dentaire voir un dentise avant de partir,
  • Les Centers for Disease Control des États-Unis inspectent les navires de croisières et publient une liste des résultats de leurs inspection. Ceci pourrait vous aider à savoir si le navire que vous allez prendre a déjà eu des problèmes et lesquels. Ils ont aussi uneliste des éclosions lors de croisière.
  • Si vous êtes malade, très stressé, ne partez pas. Il vaut mieux remettre votre voyage et en profiter. les voyages peuvent être une source de stress et ne sont pas toujours une bonne idée pour quelqu’un qui souffre d’une maladie mentale ou d’un stress important.

 PENDANT LE VOYAGE

  • Lavez vous les mains souvent avec de l,eau et du savon ou une solution hydroalcoolique
  • Surveiller la nourriture que vous allez consommer lors des escales
  • Utiliser des mesures adéquates pour vous protéger des piqûres d’insecte ou de la malaria ou la dengue lorsque c’est indiqué
  • Protégez-vous du soleil et buvez bien.
  • Évitez les excès d’alcool
  • Évitez les contacts avec les personnes malades
  • Si vous êtes sexuellement actif, protégez-vous.
  • Si êtes malades informez vous encore plus ( grippe,gastroentérite)

APRES LE VOYAGE

  • Si vous faites de la fièvre ou présentez des symptômes dans les semaines qui suivent votre retour, consultez votre médecin et mentionnez que vous revenez de voyage. De cette façon il pourra évaluer votre risque d’être infecté par une maladie exotique.

Source: CDC

[subscribe2]

This entry was posted in grippe intestinale, Prévention and tagged , , . Bookmark the permalink.