Attention l’eau de Pâques peut vous rendre malade.

Cueillete de l'eau de Paques

Cueillete de l’eau de Paques

La cueillette de l’Eau de Pâques est, surtout au Québec, un rituel de la fête de Pâques. Cette cueillette devait être effectuée au petit matin, avant le lever du soleil. Cette eau se puise dans un ruisseau, une petite rivière ou une source. La plupart du temps, la coutume voulait que ce soit les enfants qui puisent cette eau (Québec), munis de récipients spéciaux, réservés à cet effet. La provision devait pouvoir tenir pendant toute une année.

Propriétés de l’Eau de Pâques

En effet, cette eau est réputée pour avoir des propriétés bénéfiques, voire magiques. En Normandie, en Saxe et en Silésie, elle avait des propriétés dermatologiques, contre l’eczéma, l’acné, même la lèpre. Au Québec et dans les régions nordiques de la France, elle avait aussi des effets sur la vision, était une précieuse lotion pour les yeux. L’eau de Pâques devait aussi préserver de la diarrhée, et guérir de la fièvre.

En plus de ses supposées propriétés physiques, l’eau de Pâques a aussi des propriétés spirituelles, voire magiques. Au Québec, elle devait protéger contre les intempéries, comme la foudre, le tonnerre, même le vent. Elle éloignait également les mauvais esprits, les malheurs, et les accidents mortels. L’eau de Pâques devait également bénir la maison. Ceci était fait à l’aide de rameaux bénis.

Se laver dans l’Eau de Pâques

Une alternative à la cueillette, se laver dans l’eau de Pâques était réputé pour permettre de conserver longtemps la fraîcheur de sa peau. Elle donnait aussi aux femmes qui se baignaient dans un ruisseau ou une rivière à l’aube de Pâques, « beauté et séduction, à condition qu’elle l’aient fait en silence et en secret ». On dit aussi que les hommes plongeaient dans une rivière au matin de Pâques « pour acquérir force et santé pendant toute l’année ».

Les dangers de l’eau de Pâques

Giardia se retrouvent souvent chez l’homme, le castor, le rat musqué, et dans les selles de chien. Les matières fécales des bovins semblent être la principale source de Cryptosporidium,bien que ces parasites ont été trouvés chez l’homme et d’autres animaux. les sources d’eau potable peuvent être contaminées lorsque les matières fécales contenant des parasites sont déposés ou déversés dans l’eau.

Plusieurs personnes considèrent qu’il est possible de conserver  l’eau de Pâques pendant l’année entière. D’autres  lui attribuent des vertus thérapeutiques si elle est bue. Le problème c’est que l’eau la plus claire peut parfois peut parfois être  contaminée, Par exemple, certains parasites comme le Giardia lamblia ou enore lecryptosporidium peuvent être présents.

Giardia et le Cryptosporidium sont des parasites microscopiques qui peuvent être trouvés dans l’eau. Giardia provoque une maladie intestinale appelée giardiase ou «fièvre du castor».Cryptosporidium est responsable d’une maladie semblable, lacryptosporidiose.

Les deux parasites produisent des kystes qui sont très résistants aux conditions environnementales défavorables. Lorsqu’il est ingéré, elles germent, se reproduire et entraîner des maladies. Après l’alimentation, les parasites sous forme de nouveaux kystes, qui sont passées dans les fèces. Des études sur des volontaires humains ont montré que l’ingestion de seulement quelques kystes pour causer la maladie.

La diarrhée, crampes abdominales, la flatulence, des malaises et une perte de poids sont les symptômes les plus communs causés parGiardia. Vomissements, frissons, maux de tête et fièvre peuvent également survenir. Ces symptômes se manifestent habituellement de surface de six à 16 jours après le contact initial et peut continuer aussi longtemps qu’un mois.

Les symptômes de la cryptosporidiose sont similaires, les plus courants comprennent la diarrhée aqueuse, crampes abdominales, nausées et maux de tête. Ces symptômes se produisent dans les deux à 25 jours de l’infection et durent généralement une ou deux semaines, dans certains cas, ils collent autour pendant un mois.

L’eau de Pâques peut être contaminée par exemple si un animal a fait ses selles en amont.

En  2009 en Russie. 800 personnes avaient été malades après avoir bu de l’eau bénite pour célébrer les fêtes de l’Épiphanie. Le meilleur moyen de prévention consisterait à réserver l’eau de Pâques pour les usages externes.

Références

Wikipedia

Santé Canada

Éloïse Mozzani, Le Livre des superstitions : mythes, croyances et légendes, Robert Laffont, Paris, 1995.

Revue des Traditions Populaires, 1886, no 1, 1919, no 34, Paris, Maisonneuve frères et Ch. Leclerc.

This entry was posted in grippe intestinale, Prévention and tagged , , . Bookmark the permalink.