Le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera-t-il efficace?

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016

L’été tire à sa fin et avec l’hiver, le virus de la grippe 2015-2016 sera à nos portes. L’efficacité du vaccin contre la grippe 2014-2015 était déplorable sinon nulle. Que nous réserve la saison grippale 2015-2016. Disons-le tout de suite, nul ne le sait. Le virus de la grippe est bien sournois et change constamment.  C’est une des raisons pour lesquelles les chercheurs voudraient bien trouver un vaccin universel contre la grippe. À chaque année, l’OMS analyse les virus de la grippe en circulation et décide à la fin de l’hiver, quels seront les souches du virus de la grippe qui seront incuses dans le vaccin de la saison suivante.

Ainsi il a été recommandé que les vaccins trivalents contre la grippe 2015-2016 pour hémisphère Nord contiennent:

  • une souche  du virus A/California/7/2009 (H1N1)pdm09  qui est la souche de la grippe pandémique de 2009;
  • une souche du virus de la grippe A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2);
  • une souche du virus de la grippe B  B/Phuket/3073/2013.

Les vaccins contre la grippe 2015-2016 quadrivalents contiendront 2 souches de la grippe B. Ils renfermeront donc les 3 souches déjà mentionnées et le virus de la grippe  B  B/Brisbane/60/2008.

L’efficacité vaccinale dépend donc en grande partie, de la capacité de ces spécialistes à prévoir quels virus seront en circulation l’hiver suivant. Étant donné que le virus de la grippe se modifie continuellement, c’est pour le moins tout un défi.

Les composantes du vaccin contre la grippe 2015-2016 étant connues, on pourrait quand même s’amuser à deviner si le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera mieux que celui de l’an dernier.

Vu que la grippe est une maladie d’hiver et qu’un coté de la planète est en hiver pendant que l’autre est en été nous pourrions regarder ce qui se passe dans l’hémisphère sud actuellement pour essayer de prévoir ce qui nous attend. Prenons les données fournies par SHIVERS (Southern Hemisphere Influenza and Vaccine Effectiveness Research and Surveillance) qui analyse les souches du virus de la grippe en circulation actuellement en 2015.

Pour la semaine se terminant le 13 septembre 2015:

  • 45% des spécimens analysés chez des personnes présentant un syndrome d’allure grippal ont montré la présence du virus de la grippe.
  • des ces 571 cas de grippe 53% étaient positifs pour la souche A et 47% pour la grippe de la souche B.
  • 0% de grippe A H1N1 a été observé ( Il s’agit de la grippe pandémique de 2009. Cette souche est actuellement dans le vaccin contre la grippe 2015-2016: ce qui signifie que le choix de cette souche s’avère une mauvaise décision actuellement.)
  • Tous les virus de la grippe de souche A dont la souche a été identifiée sont des H3N2. Parmi ces virus de la grippe H3N2 7% sont de la souche A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) – like, soit celle conteue dans le vaccin.
  • Parmi les virus de la grippe 2015 de souche B:
    • 56% sont de la lignée  B/Yamagata . Parmi les virus de cette lignée,  47% sont de la souche B/Phuket/3073/2013 (celle du vaccin)
    • 44% de la lignée  B/Victoria. PArmi les virus de cette lignée, 27% ont été identifiée comme la souche  B/Brisbane/60/2008 – like (celle du vaccin à 4 composantes)

Finalement le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera-t-il efficace? Impossible à prévoir. À première vue il semble que l’efficacité actuelle soit supérieure pour les virus de la grippe de souche B, ceux qui frappent à la fin de la saison grippale. Sur les 571 virus identifiés, le vaccin aurait été apparié à:

  • 16 virus A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) – like,
  • 67 B/Phuket/3073/2013 – like
  • 31 B/Brisbane/60/2008 – like

Tout ceci ne signifie pas pour autant que le vaccin de la grippe 2015-2016 protégera contre seulement 20% (114/571) des virus en circulation. Tout d’abord, comme les virus changent, ces données vont se modifier au cours de la saison grippale 2015-2016. De plus, même s’il est parfaitement apparié au virus en circulation,  le vaccin contre la grippe ne protège pas à 100%. Mais aussi, même si l’appariement n’est pas parfait il existe aussi une certaine protection difficile à prévoir. L’efficacité du vaccin contre la grippe est aussi dépendante de la personne qui se fait vacciner. Bref, comme la grippe est une maladie à risque de complications graves, chez les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes avec des maladies chroniques, et que le vaccin contre la grippe a peu d’effets secondaires, les experts recommandent encore cette année la vaccination contre la grippe. Il faudra attendre à la fin de la saison grippale pour savoir plus précisément comme les efforts de vaccination auront été efficaces.

Source: SHIVERS

 

This entry was posted in Uncategorized, Vaccin and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *