Épidémie de gastro-entérites en Isère à cause de la contamination de l’eau potable par le fumier d’animaux.

Épidémie de gastro-entérites en Isère.

L’importance de la surveillance de la qualité de l’eau potable, par des règlements pour le contrôle des fumiers et par des analyses régulières vient encore une fois d’être mise en évidence. Ce n’est pas la première fois qu’en France que les instruments de veille et de surveillance de l’eau ne détectent pas une détérioration de la qualité. Les tests standards de suffisent pas. Il faut pour cela des études très fines qui prennent souvent 48 heures. Voilà pourquoi la détection a souvent lieu après le signalement d’une épidémie de gastro-entérites.

Tout a commencé le vendredi 18 mars. Suite au signalement d’un nombre élevé de gastro-entérites dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de la commune  de Vif en Isère (15 gastro sur 52 résidents), et à l’information d’un absentéisme important chez les collégiens de Vif, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a demandé à l’exploitant du réseau d’eau de procéder à un auto-contrôle de la qualité de l’eau distribuée. Comme l’écrit la Préfecture de l’Isère, ils montrent « une importante contamination microbiologique sur les communes de Vif et Le Gua (environ 4 000 habitants) ».

L’épidémie de gastro-entérites qui sévit en Isère est sévère:

  • une centaine d’élèves manquaient à l’appel vendredi dernier au collège de Vif
  • les pharmacies ont été dévalisées en médicaments contre les nausées et les vomissements
  • les médecins ont vu leurs salles d’attente envahies
  • le Centre 15 a aussi noté une recrudescence d’appels venant de ce secteur
  • des commerces ont dû fermer leurs portes en raison d’un manque de personnel.
  • un habitant sur deux serait concerné par l’épidémie
  • les épiceries  ont été dévalisées en eau, en Coca et en papier hygiénique

La contamination microbiologique de l’eau potable distribuée aux habitants de Vif et Le Gua (Isère) est confirmée. Selon les dernières informations disponibles,  un épandage dans les champs aurait pollué le réseau par des bactéries de type coliforme d’origine fécale.

Une distribution de bouteilles d’eau minérale a eu lieu en fin de matinée à Vif, près de la salle des fêtes. Ce sont 8.000 habitants de Vif qui sont impactés et 1.000 aux Saillants-du-Gua. Une chloration des réservoirs est en cours.

C’est la régie des eaux de la Métropole grenobloise qui est maintenant chargée de traiter l’eau et de purger les réservoirs afin de venir à bout de cette bactérie. Le délai de retour à la normale est pour l’heure encore inconnu, mais la situation devrait déjà s’améliorer dès lundi après-midi.

Si vous êtes du nombre des nombreux malades: Grippe intestinale: quoi manger et comment la traiter.

 

This entry was posted in grippe intestinale, Prévention, Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *