La grippe tue 13 personnes dans une maison de retraite en France: questions à poser.

Treize personnes sont mortes suite à avoir attrapé la grippe dans une maison de retraite en France.

Treize personnes sont mortes suite à avoir attrapé la grippe dans une maison de retraite en France.

Treize morts et 72 personnes malades  en l’espace de 15 jours, tel est le bilan des ravages du virus de la grippe dans une seule maison de retraite de Lyon.

C’est l’hécatombe dans une maison de retraite à Lyon. Treize résidents d’une maison de retraite à Lyon sont morts de la grippe depuis le 23 décembre, et six autres sont encore hospitalisés. Si l’on tient compte que la résidence ne loge que 110 personnes, et que 72 d’entre elles ont contracté le virus, il s’agit d’une éclosion de grippe majeure.

Les maisons de retraite et le ministère de la santé font-ils tout ce qui est possible pour protéger nos ainés?

On peut se poser la question. On sait que le virus de la grippe est très contagieux et que les personnes âgées sont plus vulnérables aux complications mais au lieu d’utiliser ces constatations comme des excuses, on devrait plutôt s’en servir pour être mieux préparés.

En effet, on sait qu’à chaque année le virus de la grippe reviendra. Le meilleur moyen disponible pour se protéger de la grippe et des ses complications est actuellement le vaccin contre la grippe. Or le Directeur général de la santé, qui s’était rendu sur place, a néanmoins précisé samedi que “38% des résidents étaient vaccinés” contre la grippe, contre 80% dans les autres maisons de retraite du groupe. Est-ce que tous les efforts ont été faits pour offrir le vaccin contre la grippe à ces personnes? A-t-on pris le temps de leur expliquer les conséquences d’un refus? En cas d’inaptitude à consentir aux soins, est-ce que l’on a pris le temps de contacter leurs familles pour obtenir leur autorisation?

En plus de prévenir des complications, le vaccin contre la grippe aurait probablement pu aussi ralentir la transmission du virus en diminuant le nombre de cas malades et par conséquent contagieux.

Autres questions à poser aux responsables du ministère et de la maison de retraite…

Combien de travailleurs ont été vaccinés contre la grippe?

Est-ce que l’on surveille les symptômes grippaux chez les bénéficiaires et les travailleurs?

On devrait surveiller l’apparition de maladies contagieuses avec le plus de vigilance possible afin d’isoler rapidement les personnes contagieuses et d’applique des mesures de prévention des infections en cas de transmission d’un résident à l’autre. Par exemple, le résident malade devrait rester dans sa chambre jusqu’à la fin de la contagiosité. Le personnel devrait porter un masque et des gants pour lui donner des soins. S’il y a transmission dans l’établissement, les activités sociales devraient être suspendues et si possible les repas devraient être apportés aux chambres. Il est aussi important de s’assurer que les travailleurs qui ont des symptômes soient retirés du travail etc

Est-ce que les travailleurs ont la formation nécessaire pour reconnaître les symptômes de la grippe et savoir quoi faire?

Existe-il une politique, un protocole ou un guide connu de tous, et disponible dans l’établissement pouvant servir de référence en cas ‘éclosion de grippe ou de gastro-entérite?

À titre d’exemple, le Québec s’est doté d’un guide de prévention des infections dans les résidences pour personnes âgées et les résidences pour personnes âgées sont tenues de la connaître pour avoir leur permis.

Est-ce que les travailleurs de la résidence sont tenus de connaître ce guide?

Mauvaise saison pour la grippe et la gastro-entérite

La grippe est mauvaise cette année et les français ont bien hâte que la saison achève. Le réseau sentinelle estime qu’environ 578 000 personnes ont déjà consulté un médecin pour des symptômes d’allure grippale au cours des 3 dernières semaines. Avec 398 cas de consultations par 100 000 habitants, le nombre de malades est très largement au-dessus du seuil épidémique de 178 cas par 100 000 habitants. Les données de surveillance confirment que le virus de la grippe  le plus souvent en cause en France est celui de la grippe A H3N2,  ceci pourrait expliquer pourquoi la saison est si mauvaise. Les personnes qui ne se sont pas vaccinées pourraient le regretter car les données préliminaires semblent suggérer que le vaccin contre  grippe pourrait être efficace cette année. Mentionnons que les retardataires qui se font vacciner maintenant doivent attendre une moyenne de 2 semaines avant d’être protégés et que même dans les meilleures années, le vaccin contre la grippe ne protège pas à 100%. On prévoit que le nombre de cas de grippe en France va se maintenir élevé encore pour quelques semaines.

La diarrhée cause presqu’autant de consultations médicales.

Comme si la grippe n’était pas suffisante, le virus de la gastro-entérite cause lui aussi des ravages. Presqu’un million (952 000) personnes ont consulté un médecin pour diarrhée au cours des 7 dernières semaines. Ici encore le taux est largement au-dessus du seuil pour considérer qu’il y a épidémie.

 

 

This entry was posted in Grippe, grippe intestinale, Vaccin and tagged , . Bookmark the permalink.