Rougeole

La rougeole est une infection très contagieuse qui peut être prévenue par un vaccin. Lorsque la couverture vaccinale d’une population est sous-optimale, le manque d’immunité collective rend propice la transmission du virus de la rougeole.

Depuis les controverse au sujets du vaccin contre la rougeole, lequel fût accusé par entre autres le Dr Wakefield d’être la cause de l’autisme, différents épidémies de rougeole ont lieu un peu partout dans le monde. En Amérique il y a actuellement 2 épidémies de rougeole aux États-Unis dont une qui affecte les gens qui ont fréquenté un parc d’amusement de Walt Disney en Californie. Plusieurs cas ont aussi été recensés au Canada dans Lanaudière au Québec, à Toronto et à Niagara en Ontario et à Winnipeg. Il est bon d’apprendre à reconnaître cette maladie.

Symptômes de la rougeole

Nous sommes en présence d’un cas clinique de rougeole en présence des trois symptômes suivants :
1. Fièvre ≥ 38,3 °C (101 °F) et
2. Toux ou coryza ou conjonctivite et
3. Éruption maculopapulaire généralisée d’une durée
minimale de trois jours.

Il est bon de savoir si la personne est déjà vaccinée contre la rougeole car si la personne a déjà reçu 2 doses de vaccin, la probabilité d’une rougeole est passablement réduite.

Autre information importante, est-ce que la personne qui est malade a déjà été exposée au virus de la rougeole dans les 21 jours précédant l’apparition des symptômes soit en voyageant dans un pays où des cas sont connus ou encore en côtoyant une personne infectée par le virus de la rougeole.

Plus précisément les symptômes de la rougeole sont:

  • Fièvre ≥ 38,3 °C (101 °F).
  • Toux.
  • Coryza : obstruction nasale avec écoulement nasal important.
  • Conjonctivite ou yeux rouges, avec larmoiement excessif ; avec ou sans
    photophobie ( lorsque l’on est incommodé par la lumière).
  • Signe de Koplik : petites lésions irrégulières rouges avec un
    centre blanc bleuâtre sur les muqueuses de la bouche,
    apparaissant un ou deux jours avant le début du rash
    (pathognomonique: i.e. observée seulement en cas de rougeole) ; rapporté chez 50 à 80 % des cas

 

Koplik rougeole

Koplik rougeole

  • Éruption (rash) maculopapulaire généralisée débutant sur le
    front, puis s’étendant au visage, au cou, au tronc et aux
    membres ; commence de trois à cinq jours après le début des
    symptômes ; dure de trois à sept jours.
Éruption de rougeole

Éruption de rougeole

Complications possibles de la rougeole

  • Hospitalisation (19 %)
  • Otite moyenne (7-9 %)
  • Pneumonie (1-6 %)
  • Diarrhée (8 %)
  • Encéphalite post-infectieuse (1 par 1 000 – 2 000 cas)
  • Décès (1 par 3 000 cas)

Incubation de la rougeole

L’incubation est la période entre le contact avec la personne infectieuse et le début des symptômes. Elle est d’environ 7 à 14 jours pour la rougeole mais elle peut parfois aller jusqu’à 21 jours.

La contagiosité de la rougeole

Une personne infectée par le virus de la rougeole est contagieuse 4 jours avant l’apparition du rash et jusqu’à 4 jours après.

Quel est le mode de transmission de la rougeole

La rougeole est une maladie très contagieuse. Une personne peut attraper la rougeole seulement en étant dans une salle o]u une personne infectée est allée une heure auparavant. La rougeole se transmet:

  • Par voie aérienne et par la projection de gouttelettes.
  • Par contact direct avec les sécrétions nasopharyngées des personnes infectées.
  • Moins fréquemment par l’entremise d’objets contaminés par les sécrétions nasopharyngées

 Traitement

La rougeole est une maladie virale contre laquelle il n’existe aucun traitement spécifique. Les patients malades qui sont hospitalisés auront un traitement de support.

Prévention de la rougeole

La rougeole étant une maladie très contagieuse, les personnes qui sont réceptives au virus de la rougeole devraient se tenir loin des personnes malades. Le meilleur moyen de prévention  demeure le vaccin contre la rougeole. Il s’agit d’un vaccin vivant qui, contrairement à beaucoup de rumeurs qui ont circulé pendant de nombreuses années, est sécuritaire et n’est pas associé à l’autisme.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *